Burkina : les femmes terroristes invitées à déposer discrètement les armes dans les détachements militaires

 

Au Burkina Faso, « il nous revient de façon récurrente que des femmes participent de plus en plus aux actions terroristes aux côtés des hommes », a fait savoir Salimata NEBIE / CONOMBO, Ministre du Genre et de la famille.

Lors du point de presse animé ce vendredi 29 juillet 2022 par le Commandement des opérations du théâtre national, il est ressorti que des femmes participent à la génération de combattants.

« Il nous revient de façon récurrente que des femmes participent de plus en plus aux actions terroristes aux côtés des hommes. En effet, l’on observe qu’elles sont actives sur tout le spectre des activités terroristes : elles participent à la génération de combattants terroristes, au renseignement sur les activités des FDS, au soutien logistique des groupes armés terroristes, et enfin à l’action armée lors des attaques. », a déclaré la ministre.

« A mes sœurs qui ont rejoint ou encouragent les groupes armés, je les invite à privilégier la voie qui conduit à la paix, car aucun enseignement n’encourage une femme à ôter sans discernement, la vie de son SEMBLABLE. Dans ces groupes armés, Vous êtes sujettes à toutes formes de vice : drogue, viols, utilisations et abus inhumains indignes. », a-t-elle ajouté.

Pour elle, la place et le rôle de la femme, c’est de contribuer à la prévention et la gestion des conflits. « Saisissez l’offre du dialogue ou rendez-vous discrètement dans les détachements militaires pour déposer vos armes. Vous y serez bien accueillies en vue d’une meilleure réinsertion dans la société. », a-t-elle indiqué.

 

 

Soyez le premier à commenter sur "Burkina : les femmes terroristes invitées à déposer discrètement les armes dans les détachements militaires"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

1 × quatre =