Dématérialisation des procédures de l’administration : la plateforme ATI lancée officiellement


La Ministre de la Transition digitale, des Postes et des Communications électroniques, Docteure Aminata ZERBO/SABANE a présidé la cérémonie officielle de lancement de la plateforme de demande de l’Agrément technique en matière informatique (ATI) le mardi 2 avril 2024 à Ouagadougou dont le lien est https://www.ati.gov.bf . Cette cérémonie a également connu la présence du Secrétaire Général, Kisito TRAORE et des Directeurs généraux du département.

La plateforme de demande d’Agrément Technique en matière Informatique s’inscrit dans la dynamique d’accélération de la dématérialisation des procédures et services de l’administration engagée par le gouvernement après les assises sur le sujet en 2023, a indiqué la Ministre de la Transition digitale, des Postes et des Communications électroniques, Docteure Aminata ZERBO/SABANE. Tout en se réjouissant du lancement de la plateforme ATI, elle a surtout relevé que son département ne soit pas seulement un soutien technique aux autres départements mais également un fournisseur de services en ligne.

La filière des services informatiques connaît une croissance remarquable au Burkina Faso. Pour la ministre chargée de la Transition digitale, “ c’est un signe indéniable de potentiel dont dispose notre pays et particulièrement l’Administration publique qui doit pourvoir tirer profit pour sa modernisation et son efficacité.(…)Par conséquent une meilleure structuration des activités est nécessaire afin de s’assurer qu’elle contribue durablement à notre économie, il est nécessaire d’assurer une régulation qui garantisse la qualité des prestations”.

L’Agrément technique en matière informatique a été institué en 2016. Il vise à attester la capacité d’une entreprise régulièrement installée au Burkina à offrir des services dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Cette capacité est évaluée sur la base des ressources humaines qualifiées de l’entreprise ainsi que de ses moyens matériels.

La ministre Aminata ZERBO/SABANE demeure convaincue que cet agrément exigé dans les dossiers de soumission aux marchés publics est très important pour les fournisseurs de services. Mais il l’est tout autant pour l’administration elle-même car il lui apporte un minimum de garantie sur la capacité des prestataires retenus pour lui fournir des services. Elle a profité de l’occasion pour féliciter vivement les équipes de la Direction du Système d’information (DSI) et de la Direction générale de la Transformation digitale (DGTD) pour la qualité du travail.
“ Cette plateforme (…) est une contribution importante à la modernisation de notre administration et à l’atteinte de l’ambition de simplifier les démarches administratives pour nos usagers et de leur fournir des services de qualité dans des délais réduits et elle a rappelé que la plateforme ATI a été développée en interne et a pris le temps de prendre en compte les besoins des usagers”, a laissé entendre madame la Ministre pour qui la dématérialisation des processus métiers et la digitalisation des services publics au profit des citoyens et des entreprises sont un engagement du gouvernement sous le leadership de leurs Excellences, le Président de la Transition et le premier ministre.

Une présentation sur les conditions de l’octroi de l’ATI a été faite par monsieur Etienne BATIEBO, Directeur des Systèmes d’information (DSI) du ministère en charge de la Transition digitale. Il ressort de son exposé que pour une demande, l’usager sera soumis aux différentes étapes qui sont :
– la soumission de son dossier en fournissant toutes les données de son entreprise;
– le suivi qui permet d’avoir un regard sur l’évolution de la demande de bout en bout;
– la vérification qui permet à toute personne de vérifier l’authenticité de l’ATI délivré.

DCRP/MTDPCE

 

Soyez le premier à commenter sur "Dématérialisation des procédures de l’administration : la plateforme ATI lancée officiellement"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

huit − six =