Formation des correspondants-archives des structures centrales : Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique outille son personnel.

 

La Direction des archives et de la documentation du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP) tient du 27 juin au 1e juillet 2022 à Ouagadougou, un atelier de formation des correspondants archives aux principales règles et bonnes procédures de gestion des archives et de la documentation dans les structures centrales. Le Directeur général de l’accès aux produits de santé, Dr Zakaria Yabré, assurant l’intérim de Madame la Secrétaire générale du département en charge de la Santé a présidé la cérémonie d’ouverture.

Dans bon nombre des structures du Ministère, la gestion des archives se résume, en général, à un simple stockage de documents d’archives dans les bureaux, ou dans des lieux inappropriés avec des conséquences néfastes sur la santé et la sécurité tant humaines que sur les documents eux-mêmes, rendant ainsi difficile leur maîtrise et leur communication en temps opportun.

Comme la plupart des ministères, les archives du Ministère de la santé et de l’hygiène publique souffrent de cette défaillance organisationnelle en amont.

En vue de résoudre ce problème, un atelier a été initié au profit des acteurs. L’objectif de cette formation est de donner, aux participants venant des différentes structures centrales du ministère, de rudiments nécessaires à la bonne tenue de leurs archives administratives et à leur transfert éventuel, dans de bonnes conditions, à la structure chargée de la conservation des archives.

Selon Dr Zakaria Yabré cette formation est nécessaire car elle permettra, aux structures du Ministère, d’organiser leurs propres archives selon les normes avant d’opérer des transferts ou des versements en ordre pour leur traitement et leur conservation temporaire ou définitive.

En cinq jours, les participants vont discuter sur diverses thématiques dont les principales se sont accentuées sur l’historique de la gestion des archives, sur l’étude institutionnelle du département en charge de la santé, autour de la politique archivistique au Burkina Faso.

Pour le Directeur des archives et de la documentation du Ministère de la santé et de l’Hygiène publique, Dramane Sanou, le processus en cours est certes le début de la résolution du problème dans sa globalité, mais ce processus doit être accompagné par d’autres actions complémentaires.

DCPM/Santé

 

Soyez le premier à commenter sur "Formation des correspondants-archives des structures centrales : Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique outille son personnel."

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*

13 − 7 =